• Drôle de similitude, non ?Regardez bien cette image et regardez rien ne se perd tout se réutilise. Et croyez moi ce n'est pas le hasard c'est fait exprès. Les techniques et les images ont été réutilisés.

    10 commentaires
  • En voici une autre !Bien sûr çà continue, même entre winnie et le livre de la jungle

    2 commentaires
  • Dans le même filmIl arrive parfois également que la même image soit reprise dans le même film. Encore une fois, le livre de la jungle est le plus grand des copieurs.

    2 commentaires
  • La chti'te sirène

    Ce film en a  des anecdoctes !!! Je vous les conseille, et voici d'abord les moins gênantes(pour le fim, je parle):

    -C'est le dernier long-métrage d'animation Disney à utiliser la méthode traditionnelle de cellos peints à la main. La production dut de ce fait, et devant l'insistance des réalisateurs, sous-traiter le traçage des bulles d'eau à une société chinoise, dont le travail faillit être compromis par les événements de la place Tienanmen

    -Les studios Disney avaient décidé d'adapter le conte dès les années 1930, mais le projet fut abandonné. Les animateurs du film ont alors puisé leur inspiration dans les archives de l'ancien projet.

    -''La Petite Sirène'' est le premier film de Disney à recevoir un Oscar du cinéma depuis ''L'Apprentie sorcière'' (1971).

    -Le succès du film permit à Walt Disney Pictures d'effacer les pertes accumulées depuis l'échec du film ''Le Trou noir'' (1979).

    -Ben Wright, qui prête sa voix à Grimsby le valet du prince Éric, interprétait Roger Ratcliff dans ''Les 101 Dalmatiens'' (1961), trente ans plus tôt.

    -Dans la grotte d'Ariel, on peut apercevoir une peinture de Georges de La Tour (XVII{{ème}} siècle) : ''La Madeleine à la veilleuse''.

    -Sur le contrat qu'Ursula fait signer à Ariel, on peut lire: ''I hereby grant unto Ursula, the witch of the sea..., one voice, in exchange for byon once high, Dinu*gihn thon Mueo serr on Puur-qurr I rehd moisn petn r m uenre urpti m srerp monk guaki, Ch rich noy ri imm ro mund for all eternity. Signed...''. Il comporte également un "hidden Mickey". C'est à dire une tête de mickey. (regardez au ralenti)
    -Dans la mythologie grecque, le roi des mers n'est pas Triton mais Poséidon. Triton est l'un de ses fils. Quant aux sœurs d'Ariel dans le film, elles se nomment (en VO) Aquatta, Andrina, Arista, Adella, Alana et Attina.

    -La séquence ''Embrasse-la'' réutilise des arrière-plans des ''Les Aventures de Bernard et Bianca'' (1977). L'idée de donner à Ursula deux murènes comme "animaux de compagnie" est d'ailleurs venue des deux crocodiles de Médusa.

    -Dans la scène qui se déroule dans la cuisine, le cuisinier fredonne un air qui ressemble à la chanson ''C'est la fête'' qu'interprète Lumière dans ''La Belle et la Bête "(1991). De plus, ces deux chansons ont pour thème la gastronomie française, bien que le cuisinier soit d'origine italienne dans la version française.

    -Pour créer le personnage d'Ariel, les dessinateurs se sont inspirés de l'image de l'actrice américaine Alyssa Milano.

    -Selon une rumeur, Jodi Benson, qui prête sa voix à Ariel, s'est entraînée à chanter ''Partir là-bas'' dans le noir pour se sentir "sous l'océan".
    -Lors de la première apparition du Roi Triton, on peut aperçevoir en bas à gauche dans le public Mickey, Donald et Dingo.


    2 commentaires
  • Le roi lion (pour toi payda)

    Je sais que tu adores ce film, payda et j'espère que cet article te plaira. Voici les anecdoctes sur le roi lion.
    *le nom simba vient du swahili qui signifie lion

    *scar quant à lui c'est cicatrice en anglais  Supprimer

    Le véritable nom de Scar est Taka, en swahili cela signifie détritus ou saleté.
    Lui même a choisi de se faire appeller Scar suite a un accident, lui cuasant une cicatrice, survenu dans sa jeunesse. Histoire conté dans : A Tale of Two Brothers (Les Frères ennemis), un des livres de la série.

    Sinon concernant la traduction de Scar en swahili nous obtenons Kovu... (merci à Xanon pour ces précisions)

    *Sarabi, du swahili signifiant mirage, c'est beau ^^

    *La phrase "Hakuna Matata" est grammaticalement incorrecte en swahili. Cela signifie littéralement "Des ennuis n’ai-je pas" mais la production pensa que cette tournure sonnerait mieux.

    *La séquence d'ouverture du film, qui se fait en musique sur la chanson "L'Histoire de la vie" est considérée par beaucoup comme une des scènes les plus réussies et les plus marquantes, tous dessins animés Disney confondus.

    *Quand Scar jette Mufasa du haut du rocher, il crie "Longue vie au roi !" Les réalisateurs disent s'être inspiré de la réplique "Bonne nuit, doux prince," un vers tiré de ''Hamlet'' et prononcé par Horatio à la fin de la pièce.

    *Dans la chanson ''Soyez prêtes'',
    Scar s’assied sur une falaise tandis que ses hyènes défilent devant lui en rangs serrés. Ceci est une référence au film de propagande nazie ''Le Triomphe de la volonté'', où Scar y prend la place de Hitler. Au milieu de la chanson (en VO), la voix de  Jeremy Irons est remplacée par celle de Jim Cummings sur le vers "You won't get a sniff without me!" (« Vous mourrez de faim pour la vie »). Cela est dû au fait que la voix de Irons ne tenait pas la tessiture, selon certaines rumeurs à cause de sa tendance à fumer.
    Les hyènes scandant le mot "king, king, king..." ("roi") ont été conservées dans la version française.

    *Dans l’une des scènes du film, Simba dit à Scar : "Ce que tu es bizarre." Scar répond : "Tu n'as pas idée." C’est une référence au film ''Le Mystère von Bülow'' (''Reversal of Fortune'', 1990), dans lequel Irons joue le rôle de Claus von Bulow. Dans ce film, Dershowitz (Ron Silver) dit à von Bulow : "Vous êtes un homme très étrange." Von Bulow, caché dans l’ombre de sa limousine, répond : "Vous n’avez pas idée."

    *Dans la chanson ''Je voudrais déjà être roi'', Zazu met en garde Simba : "Prends garde, lion, ne te trompe pas de voie !"… ce que l’on peut comprendre comme "Prends Gare de Lyon, ne te trompe pas de voie !"

    *Alors que Timon, Pumbaa et Simba sont allongés dans l'herbe et regardent les étoiles, Simba décide de partir à l'écart et se laisse tomber avec tristesse sur un rocher, provoquant un nuage de graines et de poussière. Celles-ci forment distinctement le mot "SEX" (traduction inutile). Cependant, les réalisateurs de la scène affirment qu'il s'agit des lettres "SFX", abréviation de "Special Effects".

    *''Le Roi Lion'' est le seul grand classique de Walt Disney Pictures|Disney où n'apparait aucun humain de quelque manière que ce soit. Les animaux ne font pas mention de leur existence, et aucun élément ne laisse entrevoir une présence humaine. C'est aussi le premier Disney dans lequel on assiste directement à la mort de l'un des personnages « gentils » (Mufasa). Dans ''Bambi'' (1942), par exemple, la mort de la mère était suggérée et non montrée. En revanche, comme dans de nombreux dessins animés, les animaux communiquent entre eux, que ce soit au sein du groupe de lions, ou lors de rencontres entre espèces. Ce type de personnalisation associé à l'anthropomorphisme contribue à donner aux personnages des caractères très marqués et différents les uns des autres.

    *Une notion importante est développée dans le film : celle du respect des écosystèmes. Le jeune Simba la découvre aux côtés de son père, qui lui explique et lui rappelle que l'équilibre de la Nature doit être respecté. Ainsi, lors de sa réapparition sur la "Terre des Lions", Simba, devenu adulte, retrouve un paysage dévasté car abandonné. À ce moment, il comprend qu'en tant qu'héritier légitime, il doit reprendre sa place dans le "Cycle de la vie". De façon symbolique, la "Terre des Lions" reprend vie dès que Simba accède au pouvoir.

    *Dans la scène finale de ''Toy Story'' (1995), Buzz et Woody essayent de rattraper la voiture d'Andy dans laquelle les enfants écoutent ''Hakuna matata''.

    *Dans ''Hercule (Disney)|Hercule'' (1997), le demi-dieu porte la peau de Scar tandis qu’il se fait peindre sur un vase grec, ce qui est une référence au Lion de Némée. Andreas Deja fut animateur des deux personnages de Scar et Hercule. 

    *Tetsuya Nomura, réalisateur de la série de jeux vidéos ''Kingdom Hearts', a affirmé que ''Le Roi Lion'' était son Disney préféré.

    *Le "Roi Lion" est aussi le surnom de Kamal El Amrani, un allemand pratiquant le kick boxing dans la prestigieuse Super League, "World Champion WPKL", "World Champion IKBO", et la "Mixed K-1 competition", de même que celui du cycliste italien Mario Cipollini, grand sprinteur vainqueur notamment de Milan-Sanremo, du Championnat du monde sur route et de 42 étapes du tour d'Italie.





    10 commentaires
  • Pocahontas

    *Les "character designers" du film ont pris le parti de donner à Pocahontas les traits et la plastique du mannequin Naomi Campbell (regardez, c'est assez réussi (regardez dans wikipédia ou sur google)). Les scénaristes, de leur côté, ont inventé une Pocahontas écologiste, volontaire et physiquement attirante, rompant avec une très longue tradition Disney chez qui un personnage principal féminin se devait d'être dénué de sensualité. Par ailleurs, les animaux apparaissant dans l'histoire ne sont pas, comme le veut une autre tradition Disney, des faire-valoir parlants.

    *''Pocahontas'' et ''Le Roi Lion'' ayant été développés en parallèle, de nombreux animateurs préférèrent travailler sur le premier, ne croyant pas au succès du ''Roi Lion''.

    *Pocahontas a sans doute existé, et se serait marié avec Kocoum et aurait eu une relation avec John Smith.


    7 commentaires
  • Aladdin

    * L'apparence d'Aladdin fut successivement inspirée de Michael J. Fox et Tom Cruise, celle de Jasmine de Jennifer Connelly, mais aussi de la sœur de son animateur, Mark Henn

    * Jafar est basé sur Maléfique de ''La Belle au bois dormant (Disney)'' (1959) : ils ont tous deux une canne magique et un oiseau de compagnie, et se transforment tout deux en animaux gigantesques (un dragon pour Maléfique, un serpent pour Jafar).

    * L'intrigue est similaire au ''Le Voleur de Bagdad'', film muet de 1924 au cinéma qui connut une seconde version en 1940 au cinéma. Les noms d'Abu et Jafar en sont tirés. L'intrigue s'inspire aussi d'éléments élaborés lors d'une première utilisation de l'univers d'Aladdin dans le long-métrage d'animation, ''La Bande à Picsou, le film : Le trésor de la lampe perdue'' (1989).

    * Dans la version originale, une partie de la chanson ''Arabian Nights'' ''(Nuits d'Arabie)'' a été censurée : les vers suivants ''« Where they'll cut off your ear if they don't like your face / It's barbaric, but, hey, it's home. »'' ''(« Là où ils te coupent les oreilles s’ils n'aiment pas ton visage / C'est barbare, mais, eh, c'est chez moi. »)'' furent changés à partir de juillet 1993 en ''« Where it's flat and immense and the heat is intense / It's barbaric, but, hey, it's home. »'' ''(« Là où c'est plat et immense et où la chaleur est intense / C'est barbare, mais, eh, c'est chez moi. »)'', suite à des protestations de l'ADC ''(American-Arab Anti-Discrimination Committee)''. La version française n'a pas souffert de ce problème : « Moi je viens d'un pays de désert infini / Où les caravanes rêvent et flânent / Où, pendant ton sommeil / Les serpents t'ensorcellent ! / C'est bizarre çà ? Mais, eh, c'est chez moi ! », cependant les paroles de la version québécoise furent changée pour la sortie DVD.

    * C'était la première fois avec Robin Williams, qui interprète la voix du Génie (et celle du narrateur), qu'un grand film d'animation américain incluait une star dans sa distribution en tant qu'élément de promotion. Le phénomène devint par la suite plus important avec, par exemple, Tom Hanks dans ''Toy Story'' (1995) ou Mike Myers et Eddie Murphy dans ''Shrek'' (2001). Robin Williams a tellement improvisé qu'il y eut plus de 16 heures d'enregistrement, alors que le film ne dure qu'une heure et demie. Il a cependant accepté d'être payé au plus bas salaire d'un acteur de studio, à la condition que sa voix ne soit pas utilisée pour du merchandising et que le Génie occupe moins de 25% de la place sur les affiches et dans les bandes-annonces. Ces règles n'ayant pas été respectées, Robin Williams s'est brouillé avec la Walt Disney Company. Il n'apparaît donc ni dans la suite ''Le Retour de Jafar'', ni dans la série télé ''Aladdin (série)|Aladdin' où il est remplacé par Dan Castellaneta. Pour tenter de se faire pardonner, Michael Eisner, président de Disney, lui a offert un Picasso que l'acteur a refusé. Ce n'est qu'après le départ de Jeffrey Katzenberg, un des producteurs d'''Aladdin'', que des excuses publiques et des promesses amenèrent Robbin Williams à revenir. Les enregistrements déjà réalisés par Dan Castellaneta pour ''Aladdin et le roi des voleurs' furent entièrement refaits pour permettre à Robbin Williams d'y participer.

    * Comme la plupart des films Walt Disney Pictures|Disney, ''Aladdin'' fait référence à d'autres créations de la compagnie :

    ** la tête du Génie se transforme briévement en celle de Pinocchio (1940) ;

    ** le Génie sort le crabe Sébastien de ''La Petite Sirène (Disney)|La Petite Sirène'' (1989) d'un livre de cuisine et les premières notes de ''Sous l'océan'' sont jouées ;

    ** le Génie met un « chapeau » de Dingo (Disney)|Dingo avant de partir en vacances (une casquette avec les oreilles pendantes, les deux dents de devant sous le bord de la visière et le nez dessus) ; cet article était à l'époque en vente dans les parcs Disney, principalement à Walt Disney World Resort, d'où la chemise hawaïenne que porte le Génie. C'est un gag ajouté par l'animateur en charge de la scène basé en Floride et qui a été conservé par sa direction. Dans la série télévisée et certains dessins de l'époque, la valise du Génie comportait même des tampons de tous les Walt Disney Parks and Resorts|parcs Disney, comme cela se faisait au début du {{XXe siècle}} ;

    ** quand le sultan empile ses petites figurines, on peut voir parmi elles La Belle et la Bête (Disney)|la Bête (1991) ;

    ** dans la foule, Aladdin bouscule deux hommes qui sont des caricatures de John Musker et Ron Clements, les réalisateurs.

    * Dans le film, le nom d'Aladdin est écrit avec deux « d » conformément à l'orthographe anglaise, alors que selon l'orthographe française, il s'écrit avec un seul « d ».


    votre commentaire
  • Le bossu de notre dame
    • Le décès de la comédienne Mary Wickes durant la production obligea les réalisateurs à faire appel à une autre comédienne, Jane Withers, pour enregistrer les dialogues manquants de Laverne (La Volière).
    • On peut apercevoir dans la foule Belle de La Belle et la Bête (1991), le Tapis volant d' Aladdin (1992) et Pumbaa du Roi Lion (1994), prêt à être rôti. Quant au Vieil hérétique, c'est Jafar, le méchant d' Aladdin, dans son déguisement de mendiant.
    • Les paroles traditionnelles du Dies Irae, poème apocalyptique en latin, sont reprises lors du meurtre de la mère de Quasimodo, ainsi que d'autres chants grégoriens.

    2 commentaires
  • Dossier Compromettant (petite sirène)

    Aucune allusion perverse dans cette séquence de la Petite Sirène, il ne s'agit ni plus, ni moins que du genou du curé.

    Dans l'affiche d'origine, (excusez-moi) une tour en forme de phallus

    franchement gêné


    votre commentaire
  • Mulan
    • C'est le premier long-métrage d'animation Disney à être entièrement réalisé par le studio de Floride.

    • Dans la tour des feux d'artifices, on peut voir un personnage qui a tout sauf les traits d'un chinois : c'est la caricature d'un des réalisateurs du film.

    • Bien que l'action se déroule dans le nord de la Chine où le dialecte dominant est le Mandarin, Disney a choisi la prononciation cantonaise du nom de famille de l'héroïne : "Fa". La prononciation exacte devrait être "Hua".

    • Lorsque Mulan chante la chanson Réflexions, son visage se reflète sur les pierres polies de la chapelle de son père. Les caractères chinois sur ces pierres sont les noms des animateurs ayant travaillé sur cette scène, écrits en chinois ancien.

    • Lorsque Mulan se fait guérir après la scène de l'avalanche, on peut remarquer un drapeau semblable à celui du Japon sur le côté gauche de la tente. Ce n'est pas le drapeau japonais, mais l'ancien symbole des médecins chinois, comme le fait constater le réalisateur dans les commentaires du DVD.

    • Le nom de Mulan signifie magnolia

    Erreurs:

    • Au début du film, Mulan se peint le visage en blanc et revêt un kimono. Ces pratiques sont japonaises et n'ont rien à voir avec la tradition chinoise.
    • Le criquet de Mulan n'a que quatre pattes au lieu de six.
    • Shan-Yu le Hun prétend avoir été invité par l'Empereur à édifier sa "grande muraille" afin de prouver sa force. Même si l'on ne sait pas exactement à quand remonte le début de sa construction, il a fallu des siècles pour construire la Grande Muraille ; elle fût achevée bien après que les Huns aient cessé d'être une menace.


    3 commentaires
  • La belle et la bête
    • Si la compagnie Disney est habituée aux Oscar (de la « Meilleure musique » et du « Meilleur court métrage »), ce film est l'unique dessin animé des studios à avoir concouru dans la catégorie « Meilleur film » en 1992. Mais c'est Le Silence des agneauxqui remportera finalement la statuette.

    • Dans la version longue française sortie en 2002, tout comme dans les ressorties du Livre de la Jungle en 2000 et de Blanche Neige et les 7 nains en 2001, Lucie Dolène a été remplacée par une autre comédienne pour cause de procès avec la Walt DisneyCompany, concernant les droits d'interprète.

    • Le film est dédié au librettiste Howard Ashman, mort durant la préparation du film. Sa collaboration avec Alan Menken, de La Petite Sirène (1989) à Aladdin (1992), avait permis à Disney de renouer avec la tradition des numéros musicaux dignes de Broadway.

    • Originalement, la séquence C'est la fête s'adressait à Maurice et non à Belle, mais les créateurs estimèrent que c'était une trop belle chanson pour qu'un personnage secondaire en soir le centre.

    • Le personnage de Zip n'avait à l'origine qu'une ligne de texte, mais la voix de Bradley Pierce fut tellement appréciée que les scénaristes inventèrent de nouvelles scènes avec la petite tasse, il est aussi le seul objet du château qui appelle Belle par son nom, tout les autres l'appellent "mademoiselle", "elle", "la dame".

    • Le personnage "mignon" du film devait être une boîte à musique, sorte de version musicale du nain Simplet. Mais quand le rôle de Zip fut développé, l'idée de la boîte à musique fut jetée aux oubliettes. Cependant, on peut encore l'apercevoir un bref instant sur une table à côté de Lumière, juste avant le combat entre les objets enchantés et les villageois dans le château de la Bête.

    • Le directeur artistique Brian McEntee fit en sorte que Belle soit la seule personne du village qui porte du bleu, afin de symboliser sa "marginalité" vis-à-vis de autres villageois. Le seul autre "marginal" à porter du bleu est la Bête.

    • Les scènes du combat sur le toit du château et de la chasse dans la forêt devaient intégrer des images de synthèse, mais l'état primitif de la technologie à l'époque en a limité l'usage à la scène de la salle de bal. Même pour cette scène, une stratégie de rechange a été envisagée, appelée "Ice Capades" par les concepteurs, avec juste un projecteur sur les deux personnages sur un fond noir.

    • Le prénom de la Bête/Prince n'est jamais mentionné, mais si on se réfère à L'Encyclopédie Officielle Disney par Dave Smith, son prénom serait Adam.

    • La Belle et la Bête est le premier long-métrage d'animation Disney dont le scénario a été complètement développé avant l'animation. Dans les films précédents, l'utilisation des seuls storyboards permettait l'évolution de l'histoire en fonction des propositions des animateurs. Plusieurs films précédents ayant cependant dépassé leur budget en raison du temps passé à développer des séquences finalement abandonnées, les producteurs réalisèrent qu'ils pouvaient économiser temps et argent en ayant un scénario finalisé avant de commencer l'animation.

    • La danse finale de Belle et du Prince réutilise l'animation d'Aurore et de Philippe dans la scène finale de La Belle au bois dormat (1959), faute de temps pour une séquence originale.

    • Dans un plan rapproché de Gaston quand il tombe du toit du château, à la fin du film, on peut voir des crânes dans ses yeux.

    • Dans les années 1930 puis dans les années 1950, Disney avait essayé d'adapter La Belle et la Bête, mais il n'arrivait pas à trouver de traitement approprié, aussi le projet fut mis de côté. Il le resta jusqu'à ce que La Petite Sirène (1989) remporte un énorme succès. Les studios décidèrent alors de reprendre le projet une troisième fois qui s'avera la bonne.

    • La Belle et la Bête est le second long-métrage Disney à utiliser intégralement le système CAPS ("Computer Animation Production System"), un procédé d'encrage, peinture, animation et caméra digitales, Bernard et Bianca au pays des kangourous (1990) étant le premier.

    • Angela Lansbury, la voix originale de Mme Samovar, pensait qu'un autre personnage était mieux placé pour chanter la ballade Histoire éternelle, mais le réalisateur lui demanda de faire au moins une prise au cas où rien d'autre ne marcherait. Ce cette prise unique qui est dans le film!

    • Julie Andrews avait été pressentie pour la voix de Mme Samovar.

    • Quand la Bête se fait coiffer pour plaire à Belle, la coupe qu'on lui fait est celle du lion dans Le Magicien d'Oz (1939).

    • La fumée durant la transformation de la Bête en Prince est une véritable fumée non-animée. Elle fut originalement utilisée dans Taram et le chaudron magique (1985).

    • Plusieurs des peintures du château sont des versions grossières d'œuvres de peintres célèbres tels que Johannes Vermeer, Rembrandt et Francisco Goya.

    3 commentaires
  • Toy story
    • Le premier long-métrage des studios Pixar marque un tournant dans l'histoire du dessin animé : c'est le premier film entièrement réalisé en images de synthèse 3D ; co-produit par les studios Disney, il inaugure une suite de succès parmi lesquels 1001 Pattes (1998), Monstres et Cie (2001), Le Monde de Némo (2003), Les Indestructibles (2004) et Cars : Quatre roues (2006).

    • Le choix d'une histoire qui met en scène des jouets est dû à l'imperfection — à l'époque — du logiciel qui était incapable de rendre correctement la texture de la peau humaine et lui donnait un aspect de plastique. La nature des personnages était toute trouvée !

    • Walt Disney Imagineering a développé plusieurs attractions pour les parcs Disney sur l'univers de Buzz l'Éclair, l'un des personnages du film :
      • Buzz Lightyear's Astro Blasters et Buzz Lightyear's Space Ranger Spin.
      • Toy Story Mania

    1 commentaire
  • Blanche-neige
    • Le film nécessita quatre ans de préparation, deux ans de production, 800 kilomètres de papier pour plus de 2.000.000 de croquis et dessins, et utilisa des techniques issues des "cartoons" : le Technicolor, la caméra multiplane, le Rotoscope.

    • Sur les 25 chansons écrites pour le film, seules 8 furent intégrées dans la version finale.

    • Malgré un long travail, certaines scènes initialement prévues, ne furent pas intégrées au montage final (par exemple, la séquence où les nains construisent un lit pour Blanche-Neige ne fut jamais terminée ainsi que la scène chantée Music in Your Soup).

    • La gestuelle de Blanche-Neige durant sa danse avec les nains est calquée sur les prises de vues réelles de Marge Celeste Belcher, fille d'Ernest Belcher, un animateur du studio. Cette jeune danseuse engagée comme modèle épousa en 1937 Art Babbitt, un autre animateur du studio qui travailla sur le personnage de la Reine/Sorcière, mais elle ne connaîtra la gloire que sous le nom de Marge Champion, après son second mariage avec le danseur/chorégraphe Gower Champion en 1947. Cette danse est reprise par Belle Marianne dans Robin des Bois (1973) lors de séquence de la fête dans la forêt de Sherwood.

    • Dans la version originale, c'est le cœur d'un porc ("pig") que le chasseur met dans le coffret pout tromper la Reine et lui faire croire qu'il a tué Blanche-Neige... il s'agit du cœur d'une biche dans la version française.

    • Pour annoncer la ressortie en salle en avril 1944 du film, Walt Kelly dessina une histoire de 3 pages dans le journal Walt Disney's Comics & Stories n°43, histoire dans laquelle intervenait Donald.

    • Trois personnes sur cent connaissent les noms des 7 nains par cœur ! Ils ont été retenus sur une liste de 50 noms potentiels tels que : "Paresseux", "Laideur", "Sale", "Sentimental" et même "Égocentrique"... (Pour les quatre-vingt-dix-sept autres, rappelons que les noms des sept nains sont "Simplet", "Prof", "Atchoum", "Joyeux", "Timide", "Grincheux" et "Dormeur" !)

    • On peut voir l'ombre de Blanche-Neige et des 7 nains dans le film d'animation Le Roi Lion 3 : Hakuna Matata (The Lion King 1½).

    • La chanson Someday my prince will come est devenue un standard de jazz interprété, entre autres, par Miles Davis.

    • En France, les chansons ont connu un succès phénoménal dès leur sortie, grâce aux enregistrements d'Elyane Célis (Blanche-Neige) et de Ray Ventura et ses Collégiens.

    • Dans le jeu vidéo Kingdom Hearts, Blanche-Neige est une des Princess of Heart.

    • Dans les parcs Disney, Blanche Neige et les 7 nains sont présents sous la forme :
      • d'une attraction intitulée Snow White's Scary Adventures, Snow White Adventures ou Blanche Neige et les 7 nains à Disneyland, Magic Kingdom à Walt Disney Worl Resort et Tokyo Disneyland.
      • d'une scène dans l'attraction Storybook Land Canal et Le pays des contes de fée à Disneyland Resort et Disneyland Paris
      • des personnages qui sortent souvent dans les parcs et les parades.

    1 commentaire
  • La petite sirène 2
  • L'équipe de comédiens de la version française est la même que celle du redoublage de La Petite Sirène effectué en 1998. Celui-ci ayant été très contesté (en particulier à cause de l'éviction d'Henri Salvador dans le rôle de Sébastien), Disney Character Voices France décida - par un juste retour de choses - de remplacer Christophe Peyroux par... Henri Salavdor, lors de la ressortie de La Petite Sirène 2 en 2006.


1 commentaire
  • Roi lion 2

    Roi lion 2

    Tout comme Le Roi Lion s'est inspiré de la pièce Hamlet de William Shakespeare, Le Roi Lion 2 : L'honneur de la tribu s'est inspiré d'une autre pièce de ce dramaturge anglais, Roméo et Juliette. En effet, Le Roi Lion 2 : L'honneur de la tribu raconte l'histoire de deux familles rivales : les habitants de la "Terre Des Lions" ("Pridelanders" en VO) et les habitants des "Terres Interdites" ("Outlanders" en VO). Devenus adultes, Kiara et Kovu, qui sont les personnages principaux du film, vivent, comme Juliette et Roméo, un amour rendu impossible par la haine opposant leurs familles respectives.

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique