• Moi je viens d'un pays de désert infini,
    Où les caravanes rêvent et flânent.
    Où, pendant ton sommeil,
    Les serpents t'ensorcellent !
    C'est bizarre çà ?
    Mais, eh, c'est chez moi !

    Quand le vent vient de l'Est,
    Le soleil est à l'Ouest,
    Et s'endort dans les sables d'or...
    C'est l'instant envoûtant,
    Vole en tapis volant,
    Vers la magie des nuits d'Orient !

    Oh nuits d'Arabie,
    Mille et une folies.
    Insomnie d'amour,
    Plus chaude à minuit
    Qu'au soleil, en plein jour !

    Oh nuits d'Arabie,
    Au parfum de velours.
    Pour le fou qui se perd,
    Au coeur du désert,
    Fatal est l'amour !


    15 commentaires

  • Aladdin] Je vole, comme un aigle Royal,
    Je vole, au-dessus des Lois.
    Je vole, quand j'ai faim c'est bien normal.
    - C'est pas moral ?
    Je vole, à la barbe des gardes.
    Çà barde, quand je chaparde.
    La Loi veut me faire payer tout çà !

    [Les Gardes] Vaurien, brigand, pilleur, truand !

    [Aladdin] Rien qu'un morceau de pain !

    [Les Gardes] Qu'on décapite ce vaurien !

    [Aladdin] Je suis seul ici,
    Je suis sans le sou,
    T'es mon seul ami, Abu !

    [Les Filles] Oh, dansons la danse de la décadence.
    Le Roi des voleurs vole bien bas.
    [Leur Mère] J' blâmerais bien ses parents, mais il n'en a pas.

    [Aladdin] Faut manger pour vivre,
    Voler pour manger,
    Çà j'vous l'expliquerai ...
    Mais une autre fois !

    Je vole, les gogos, les légumes,
    Je vole, je signe et j'assume.
    Un jour, je prendrai un nom de plume ...

    Je suis l'agneau parmi les loups,
    Ils veulent me trancher le cou.
    Je crois qu'il vaudrait mieux filer doux ...

    [Les Gardes] Vaurien, vandale, bandit, scandale !
    [Aladdin] Tout doux, doucement, gentils !
    [Une Fille] Qu'il est trognon, qu'il est sexy !
    [Aladdin] Faut manger pour vivre, voler pour manger,
    C'est la meilleure des raisons.
    [Les Gardes] Non !

    (Poursuite dans les rues)

    [Aladdin] Je vole, quelle poursuite infernale !
    [Les Gardes] Vaurien !
    [Aladdin] J'entends les chiens qui aboient.
    [Les Gardes] Vandale !
    [Aladdin] Je suis l'animal en cavale.
    [Les Gardes] Vandale !
    [Aladdin] Je vole, mais la chute est fatale.
    Parole, mais si je dégringole,
    Je passe à la casserole.
    Alors je décolle et vole !


    4 commentaires

  • [Le Génie] Si Ali Baba a quarante voleurs,
    Shérazade, mille histoires de coeur.
    Toi, Maître, tu es encore bien plus fort
    Car tu possèdes un truc qui vaut de l'or.

    Tu as le pouvoir, enfile tes gants,
    Allume la mèche, et tu seras gagnant.
    Ça va faire Boum ! Au feu ! Tout ce qui te chante,
    Tu peux l'avoir en frottant cette lampe !

    Et je dis : Maître Aladdin, très cher,
    Je vous offre, aujourd'hui,
    Un dessert du tonnerre, un éclair.
    Car je suis votre meilleur ami !

    Je suis maître d'hôtel au restaurant d' la vie.
    Passez commande au creux d' mon oreille,
    J' me coupe en quatre pour mes amis.
    Seigneur, nous sommes à votre service.
    Ordonnez, Ô Prince, Ô Roi !
    C'est un plaisir, de vous servir,
    Reprenez un peu de baklava.

    Plats divers, colonne A,
    Fruits d'été, colonne B.
    J'aimerais bien vous offrir de tout
    Car je suis votre meilleur ami !

    Je suis un Génie,
    Chanteur magicien.
    Mon tour favori,
    C'est l' coup du lapin !
    Je sais même faire Boum !
    Tu vois c' que j' vois ? WAOUHH !
    Et quand je dis Abracadabra, on s'éclate,
    Et tu disparaîtras par magie !

    Remonte ta mâchoire,
    T' as l'oeil hagard.
    J'ai le pouvoir d'exaucer tes prières.
    C'est garanti, diplômé, certifié,
    Tu as un Génie comme Chargé d'Affaires.

    Je te soutiendrai, je t'appuierai,
    Quel est ton voeu, dis-moi, quel est ton souhait ?

    T' as déjà fait ta liste ? OK, Banco !
    Frotte-toi les mains, moi je me frotte le dos !
    Eh, Oh !

    Maître Aladdin, Seigneur,
    Fais un voeu ou deux, j' te prie !

    Tu veux du rab' ?
    Toi, Grand Nabab !

    Eh oui, j' suis ton Génie,
    Je suis ton ami, oh oui !
    Je suis ton ami,
    Je suis ton ami, mais oui !
    Je suis ton meilleur ami !

    Je suis ton meilleur ami !


    4 commentaires

  • [Choeur] Faites place, au Prince Ali !
    Quelle grâce, le Prince Ali !

    [Génie] Bande de veinards,
    Dégagez le bazar.
    Et vous allez voir,
    C' que vous allez voir.
    Venez applaudir, acclamer la Superstar !
    Fêtez ce grand jour,
    Clochettes et tambours,
    Venez adorer l'idole !

    Prince Ali, sa Seigneurie,
    Ali Ababoua.
    A genoux, prosternez-vous,
    Soyez ravis !
    Pas de panique, on se calme !
    Criez vive Ali, Salam !
    Venez voir le plus beau spectacle d'Arabie.

    Prince Ali, plus fort que lui,
    Je n'en connais pas.
    Qui vous porte d'un bout d'habit,
    A bout de bras.
    Il a vaincu une armée,
    Tout seul avec son épée !
    La terreur des ennemis, c'est Prince Ali !

    [Choeur] Il a cent trois chameaux et chamelles...
    [Génie] Ne sont-ils pas mignons, Simone ?
    [Choeur] Des caravanes de paons, qui se pavanent
    [Génie] Tout à fait Thierry, j'adore leur plumes !
    Des gorilles qui l'protègent de leurs ailes.
    Ce zoo est un souk,
    Corne de bouc !
    C'est une super ménagerie !
    Prince Ali, oui c'est bien lui,
    Ali Ababoua !
    Quel physique, c'est magnifique,
    Il est charmant.
    Il y a du monde au balcon,
    Moi, j'ai du poil au menton.
    Et tout le monde s'évanouit pour Prince Ali.

    [Choeur] Venez voir ses deux cents singes persans.
    C'est payant, et pourtant, c'est gratuit.
    Serviteurs et esclaves travaillent pour lui,
    Fiers de le servir, c'est le plus grand,
    On lui obéit, et chacun donnerait sa vie,
    Pour Ali ... Vive Ali !

    [Génie] Prince Ali, oui c'est bien lui,
    Ali Ababoua, est ici, pour votre fille,
    Si jolie.
    Voilà pourquoi, en cortège,
    Cet amoureux vous assiège.

    [Choeur] Avec trente éléphants qui jouent les acrobates,
    Des ours et puis des lions, au son du clairon.
    Ses quarante fakirs, sa batterie de chefs,
    Ses oiseaux qui crient,
    Faites place, au Prince Ali !

    8 commentaires

  • ALADDIN:
    je vais t'offrir un monde
    aux mille et une splendeurs
    dis-moi princesse ,n'a tu jamais laisser parler ton coeur?
    je vais ouvrir tes yeux
    aux delices et aux merveilles
    de ce voyage en plein ciel
    au pays du reve bleu
    ce reve bleu ,c'est un nouveau monde en couleur
    ou personne ne nous dis ,c'est interdit de croire encore au bonheur

    JASMINE:
    Ce reve bleu ,
    je n'y crois pas c'est merveilleux
    pour moi c'est fabuleux
    quand dans les cieux , nous partageons ce rêve bleu à deux

    ALADDIN:
    nous faisons ce rêve bleu à deux

    JASMINE:
    sous le ciel de cristal, je me sens si légère
    je vire dévire et chavire dans un océan d'étoiles ce rêve bleu

    ALADDIN: Ne ferme pas les yeux
    JASMINE: C'est un voyage fabuleux
    ALADDIN: Contemple ces merveilles
    JASMINE: Je suis montée trop haut , allée trop loin , je ne peu plus retourner d'où je viens
    ALADDIN: Un rêve bleu / JASMINE: Sur les chemins du monde
    ALADDIN: Vers les horizons du bonheur
    JASMINE: Dans la poussière d'étoile
    ALADDIN ET JASMINE: Navigons dans le temps , infinimment , et vivons ce rêve merveilleux

    ALADDIN: Ce rêve bleu
    JASMINE: Ce rêve bleu
    ALADDIN: Aux mille nuits
    JASMINE: Aux mille nuits
    ALADDIN: Qui durera
    JASMINE: Pour toi et moi

    ALADDIN & JASMINE: Toute la vie.


    19 commentaires
  • Anecdoctes L'apparence d'Aladdin fut successivement inspirée de Michael J. Fox et Tom Cruise, celle de Jasmine de Jennifer Connelly, mais aussi de la sœur de son animateur, Mark Henn

    * Jafar est basé sur Maléfique de ''La Belle au bois dormant (Disney)'' (1959) : ils ont tous deux une canne magique et un oiseau de compagnie, et se transforment tout deux en animaux gigantesques (un dragon pour Maléfique, un serpent pour Jafar).

    * L'intrigue est similaire au ''Le Voleur de Bagdad'', film muet de 1924 au cinéma qui connut une seconde version en 1940 au cinéma. Les noms d'Abu et Jafar en sont tirés. L'intrigue s'inspire aussi d'éléments élaborés lors d'une première utilisation de l'univers d'Aladdin dans le long-métrage d'animation, ''La Bande à Picsou, le film : Le trésor de la lampe perdue'' (1989).

    * Dans la version originale, une partie de la chanson ''Arabian Nights'' ''(Nuits d'Arabie)'' a été censurée : les vers suivants ''« Where they'll cut off your ear if they don't like your face / It's barbaric, but, hey, it's home. »'' ''(« Là où ils te coupent les oreilles s’ils n'aiment pas ton visage / C'est barbare, mais, eh, c'est chez moi. »)'' furent changés à partir de juillet 1993 en ''« Where it's flat and immense and the heat is intense / It's barbaric, but, hey, it's home. »'' ''(« Là où c'est plat et immense et où la chaleur est intense / C'est barbare, mais, eh, c'est chez moi. »)'', suite à des protestations de l'ADC ''(American-Arab Anti-Discrimination Committee)''. La version française n'a pas souffert de ce problème : « Moi je viens d'un pays de désert infini / Où les caravanes rêvent et flânent / Où, pendant ton sommeil / Les serpents t'ensorcellent ! / C'est bizarre çà ? Mais, eh, c'est chez moi ! », cependant les paroles de la version québécoise furent changée pour la sortie DVD.

    * C'était la première fois avec Robin Williams, qui interprète la voix du Génie (et celle du narrateur), qu'un grand film d'animation américain incluait une star dans sa distribution en tant qu'élément de promotion. Le phénomène devint par la suite plus important avec, par exemple, Tom Hanks dans ''Toy Story'' (1995) ou Mike Myers et Eddie Murphy dans ''Shrek'' (2001). Robin Williams a tellement improvisé qu'il y eut plus de 16 heures d'enregistrement, alors que le film ne dure qu'une heure et demie. Il a cependant accepté d'être payé au plus bas salaire d'un acteur de studio, à la condition que sa voix ne soit pas utilisée pour du merchandising et que le Génie occupe moins de 25% de la place sur les affiches et dans les bandes-annonces. Ces règles n'ayant pas été respectées, Robin Williams s'est brouillé avec la Walt Disney Company. Il n'apparaît donc ni dans la suite ''Le Retour de Jafar'', ni dans la série télé ''Aladdin (série)|Aladdin' où il est remplacé par Dan Castellaneta. Pour tenter de se faire pardonner, Michael Eisner, président de Disney, lui a offert un Picasso que l'acteur a refusé. Ce n'est qu'après le départ de Jeffrey Katzenberg, un des producteurs d'''Aladdin'', que des excuses publiques et des promesses amenèrent Robbin Williams à revenir. Les enregistrements déjà réalisés par Dan Castellaneta pour ''Aladdin et le roi des voleurs' furent entièrement refaits pour permettre à Robbin Williams d'y participer.

    * Comme la plupart des films Walt Disney Pictures|Disney, ''Aladdin'' fait référence à d'autres créations de la compagnie :

    ** la tête du Génie se transforme briévement en celle de Pinocchio (1940) ;

    ** le Génie sort le crabe Sébastien de ''La Petite Sirène (Disney)|La Petite Sirène'' (1989) d'un livre de cuisine et les premières notes de ''Sous l'océan'' sont jouées ;

    ** le Génie met un « chapeau » de Dingo (Disney)|Dingo avant de partir en vacances (une casquette avec les oreilles pendantes, les deux dents de devant sous le bord de la visière et le nez dessus) ; cet article était à l'époque en vente dans les parcs Disney, principalement à Walt Disney World Resort, d'où la chemise hawaïenne que porte le Génie. C'est un gag ajouté par l'animateur en charge de la scène basé en Floride et qui a été conservé par sa direction. Dans la série télévisée et certains dessins de l'époque, la valise du Génie comportait même des tampons de tous les Walt Disney Parks and Resorts|parcs Disney, comme cela se faisait au début du {{XXe siècle}} ;

    ** quand le sultan empile ses petites figurines, on peut voir parmi elles La Belle et la Bête (Disney)|la Bête (1991) ;

    ** dans la foule, Aladdin bouscule deux hommes qui sont des caricatures de John Musker et Ron Clements, les réalisateurs.

    * Dans le film, le nom d'Aladdin est écrit avec deux « d » conformément à l'orthographe anglaise, alors que selon l'orthographe française, il s'écrit avec un seul « d ».


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique